De nombreux Suisses rêvent d’une retraite anticipée et près de la moitié partent effectivement à la retraite de manière anticipée. Cela a toutefois un coût :  dans le segment des revenus moyens, une perception anticipée de deux ans des rentes AVS et de la caisse de pension entraîne une perte de revenu à vie de près de 14%. Une perception de la rente de la caisse de pension à partir de 58 ans se traduit même par une coupe de 23%.

La retraite anticipée revient chère, car plusieurs années de cotisations aux assurances sociales manquent. La faisabilité d’un tel projet dépendra donc de la capacité à épargner dans le but de financer ce départ anticipé.

Assidu News – Novembre 2020 (PDF)